Je vous souhaite un bon séjour

Tout au long de mon parcours professionnel, je me suis souvent retrouvée à travailler dans le tourisme, et alors que je fais ma 2e saison sur les bateaux, il est peut-être bienvenu que j’entrouvre le voile sur l’envers du décor. Mais avant, je vais vous présenter mes différentes expériences dans le domaine.

Mon Parcours

Je ne vais pas tout vous présenter, mais – afin d’avoir un petit peu de légitimité – voici tout ce que je fais dans le tourisme au cours de mes études ou après.

  • Agent d’accueil dans un musée et office de tourisme bis à l’occasion. J’adorais et le job, et l’emplacement du musée qui offre une vue imprenable sur ma ville natale.
  • Agent d’accueil et surveillance dans un château, tout en écrivant mon mémoire (quels souvenirs) Tous les samedis on avait le droit aux mariés qui venaient se faire prendre en photos dans le magnifique parc. Et en plus je racontais des histoires de fantômes aux enfants.
  • Stage en médiation pédagogique, presque plus enrichissant que mes années d’études. On s’occupait des scolaires, avec des visites guidées, des animations ou en les surveillant/encadrant dans les espaces. J’ai adoré m’occuper des publics ‘difficiles’, c’était vraiment enrichissant.
  • Réceptionniste/concierge en hôtellerie. Goodbye vie sociale (je faisais plus de 40h/semaine et mes jours de repos étaient les lundis et mardis… Loser !) mais des supers rencontres (malgré une patronne bipolaire…)
  • Hôtesse sur les ferries ou le plus étrange de tous.

 

Petit guide du passager/client/visiteur agréable

Comme toute personne ayant travaillé avec des vrais gens en face, je suis évidemment passée de l’envie de faire des câlins devant tant de gentillesse, à de l’amusement, en passant par l’indifférence ou encore des envies de fracasser la personne en face (et cela, toujours avec le sourire >< »
Donc voici quelques règles à l’usage de mes si chers passagers/clients/visiteurs

  1. Si vous voyez l’équipe/équipage ensommeillé, soyez compréhensif. (surtout pour les ferries, mais j’y reviendrais).
    On a vraiment des horaires étranges et parfois, pas le nombre d’heures de sommeil adapté. Donc un petit sourire compréhensif nous aidera à nous maintenir en forme. Donc le mépris, on oublie (petite dédicace à une co**e de prof méprisante alors que je venais de grappiller difficilement 1h de sommeil pendant ma pause).
  2. Le client est roi, mais cela n’interdit d’être aimable avec l’équipe.
    Il ne faut pas oublier qu’on connait tous les trucs, comment payer moins chers, les endroits calmes, etc… Donc, si vous ne voulez pas qu’on « oublie » de partager avec vous les informations importantes ou une réduction, un bonjour aide toujours !
  3. L’erreur est humaine, et on est désolé quand on se plante (sauf si vous ne respectez pas la règle n°2, mais souvent vous ne vous en rendez pas compte).
    Sincèrement, il nous arrive de se tromper, ou d’avoir un problème avec les terminaux bancaires, ou qu’il y est beaucoup d’attente. Et je promets que c’est à notre corps défendant. Il faut se rappeler que si votre visite/séjour/traversée se passe bien, notre journée se passera bien.

 

70h/semaine, qui est tenté ?

Je vais revenir ici plus particulièrement sur mon job actuel : hôtesse sur les ferries. Sincèrement, c’est un job de fou avec un mode de vie assez particulier…
Déjà, on travaille quasi 70h/semaine puisqu’on ne travaille qu’une semaine sur deux. D’où la règle n°1 au dessus. Surtout qu’on suit des règles qui n’ont pas lieu à terre : nos nuits doivent durer au minimum 6h (ce qui signifie pouvoir finir à 00h et reprendre à 6h… Avec le sourire bien sûr !), on peut avoir de très longues journées avec quelques petites pauses (par exemple, bosser 3h, 1h de pause, bosser 4h, 1h de pause, etc…) et on ne descend pratiquement pas à terre pendant 7 jours. D’ailleurs, cela me fait toujours sourire quand je me rends compte que je suis heureuse de finir à 22h30 pour reprendre à 6h (vous vous rendez-compte ? Une nuit de 7h30 ^^ ») ou que je me dis que j’ai une petite journée puisque je ne vais travailler que 8h30 sur les prochaines 24h (mais pas forcément heureuse, cela signifie que je vais me faire au moins deux jours à plus de 11h…)
Une de mes collègues m’a raconté que ses amis la trouvaient ‘chanceuse’ avec ses deux semaines de vacances par mois. Mais ce ne sont pas des semaines de vacances, ce sont des semaines de repos bien méritées.

On vit également dans un petit microcosme, nos cabines sont petites, on partage les repas, les moments de détente, la tv, les clopes, avec les collègues (ou alors on passe beaucoup de temps seul dans sa case si on a la chance d’avoir des cases individuelles). On est ainsi très déconnecté de la vie à terre (surtout qu’on passe peu de temps devant les infos, n’ayant que de vagues connaissances sur ce qui se passe dehors).

Il y a évidemment des bons côtés à ce job (sinon, je n’y serai pas repartie) : pour ma boite, le salaire est convenable et ils paient rubis sur l’ongle. Et après avoir été vacataire pour l’éducation nationale, c’est magique 🙂
On ne fait réellement le ménage qu’une fois par semaine (lorsqu’on débarque pour la 2e équipe), on ne fait pas à manger ni la vaisselle (sauf les cuistots et ceux qui s’occupent de l’équipage) et on nous sert même !!
On est à 5min de notre poste (goodbye l’heure de route pour aller bosser tous les matins) et le choix des vêtements est si cornélien : pantalon ou jupe ?
Et il peut y avoir des grands moments de rires ou de plaisanteries avec les collègues, surtout les fins de semaine quand on est tous fatigués.

Après deux mois à bord, je ne suis pas encore écoeurée (on finit toujours les deux premières saisons en jurant qu’on n’y remettra jamais les pieds, mais au final, très peu s’y tiennent) même si je suis sur un bateau difficile avec des supérieurs parmi les moins simples de la compagnie. Et quand je fatigue, je compte le nombre de semaines qu’il me reste à faire, et cela passe vraiment très vite.

Si jamais vous avez l’occasion de travailler sur des navires, j’ai envie de vous dire d’essayer. Après, les emplois à terre sont très relativisés et parfois, on se surprend même à regretter notre bateau malgré tous ces défauts.

En espérant vous revoir bientôt sur nos lignes 😉

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s