Da Firenze : les fesses de David, les mains de David, le corps de David… Et la beauté d’une ville

David. De Michel-Ange. Les proportions (presque) rêvées chez un homme.

Petit retour historique

Florence est une ville que l’on peut considérer comme ancienne, réellement ancienne : les Étrusques ont occupé le site de la ville, mais il faudra attendre les Romains pour que soit fondée la ville de Florentia. Mais la ville n’eut que peu d’importance jusqu’au XIIe siècle.
D’ailleurs, c’est peu de temps après, qu’apparaît avec certitude l’ancêtre d’une famille quelque peu connu : Chiarissimo di Medici…

cof

Vue de Florence depuis le sommet du Duomo

Michel-Ange

C’est dans ce territoire en pleine croissance que naît le jeune Michelangelo en 1475. Dans les années 1490, il est même élevé avec les enfants de Laurent le Magnifique mais la mort de ce dernier en 1492 provoque la venue au pouvoir de Savonarole, un moine dominicain contre la fête, la peinture, les arts, et toute forme de joie je dirai (oui, je ne suis pas très fan de Savonarole et de son « bûcher des vanités »…).
Michelangelo part donc quelques années de Florence, surtout que ses penchants le rendent coupables de beaucoup de choses aux yeux des fous de Dieu : et oui, Michelangelo est homosexuel. Voilà peut-être pourquoi David est si détaillé, puissant et viril…

David de Donatello (1435-1440) VS David de Michel-Ange (1501-1504)

A l’heure actuelle, on peut voir David a trois endroits : le David original est exposé Galleria dell’Accademia. Une reproduction est placée à son emplacement originel devant le Palazzo Vecchio. Malheureusement, malgré sa grande beauté, David est un peu avalé par cette place grandiose, car situé quelque peu sur le côté, tandis que de nombreuses œuvres d’art sont présentes tout autour de lui. Enfin, David domine Florence Piazza Michelangelo, avec une vue magnifique sur toute la ville.

En pleine Renaissance

Evidemment, Florence ne s’arrête pas à David, malgré toute la beauté de la statue. Tout ce qu’il faut faire, c’est marché, traverser la ville et lever la tête pour découvrir toutes les beautés de la ville.

Conseils de voyage

Il y a BEAUCOUP de monde à Florence, même en octobre. Ce dont on a été extrêmement surprise ! Par conséquent, je vous conseille de prendre vos billets en avance pour éviter les heures de queue. Vous le pouvez sur le site internet suivant : http://www.florence-museum.com/fr/reservation-billets.php.
Il existe également un billet pour plusieurs musées, mais je n’ai pas réussi à retrouver le site.

Si vous avez le temps (mais vous allez le prendre, j’en suis sûre), profitez du billet global du Duomo à 15€ pour visiter le Museo dell’Opera del Duomo. Ils ont reproduit à l’intérieur la façade de la cathédrale (ainsi que son intérieur) à l’époque du Moyen Âge. C’est un excellent musée où vous auriez en plus le plaisir de découvrir des œuvres de Donatello, Michel-Ange et de nombreux artistes de la Renaissance.

Vous n’avez également pas besoin de visiter le Duomo et le Campanile. Choisissez celui que vous préférez. J’espère juste que vous n’avez pas de jambes cassées, ou problèmes de mobilité, ou problèmes cardiaques, car la montée du Duomo est juste terrible…
Et SURTOUT, visiter le baptistère ! Il est superbe, incroyable, magnifique, etc… Avec une forte inspiration byzantine. Foncez ! Surtout qu’il est compris dans le prix global du ticket.

Enfin, tout est payant dans Florence, même les jardins.

Où manger ?

Alors, si vous adorez la nourriture italienne, vous allez vous éclater à Florence ! Je vous conseille 3 adresses :

  • Pour la pizza, l’ Pizzacchiere qui est juste excellent. Les pizzas maisons sont excellentes (l’une d’entre elles a même été récompensée par un prix en 2015, et c’est très mérité). Et n’hésitez pas à prendre une pizza nutella, juste délicieuse.
  • Pour un repas rapide, Panini Toscani. Oubliez tout ce que vous connaissez sur les paninis. En France, c’est une véritable horreur à côté de ce que vous allez découvrir ici. Vous avez le choix entre plusieurs pains, viandes, fromages, légumes et on vous fait goûter avant de choisir. En plus, le prix est plus qu’acceptable : 19€ pour 2 paninis et 2 (vrais) verres de vin.
  • Pour le soir, essayez Restaurante Alla Griglia et sa « bistecca alla fiorentina ». Juste une tuerie, la viande n’a besoin que d’un peu de sel, aucune sauce. Et la découpe juste devant vous est un bonheur.

 

J’espère que ce petit tour de Florence vous aura plu et vous aura donné l’envie de visiter la ville de Dante et d’Ezio 🙂

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s